CÂBLAGE RÉSEAU

facebook_server_room

Beaucoup de gens (sans méchanceté) installent du câblage réseau sans connaître les conséquences ou les pannes qu’ils peuvent occasionner à court ou long terme.  Le beau-frère, la belle-soeur, le « chum », l’ami… font les connexions et réussissent à voir les autres ordinateurs et du coup se disent que ça marche.  Par la suite votre entreprise prend de l’expansion, le « trafic » réseau augmente et on continue temporairement à faire le même type d’installation.  Les pannes se multiplient, les pertes de temps reliées à l’utilisation de l’informatique augmentent.

Ce que nous devons corriger le plus souvent:  terminer par des plaques murales et des panneaux de raccordement « patch panel » tout fil solide passé dans les murs. Donc, on ne branche pas son ordinateur et son concentrateur « hub » ou commutateur « switch » directement au fil sortant du mur, sans passer soit par une plaque murale soit par un panneau de raccordement et ce en utilisant un cordon de raccordement approprié. De plus, tout cordon de raccordement « patch cord » doit être de type multi-brins.  Beaucoup de gens utilisent les retailles du fil utilisé dans les murs pour faire des cordons de raccordement.  Cette pratique n’est pas recommandée.  Le cordon est souvent manipulé et risque de causer des pannes intermittentes, une mauvaise communication, une perte de données par de mauvais contacts. De plus, les plaques murales utilisent des connecteurs RJ45 qu’il faut installer avec une pince appropriée et non avec un tournevis, encore une fois pour s’assurer de la bonne communication. Quel type de fil? Les normes obligent l’installation de fil UTP (Unshielded Twisted Pair) composé de 8 brins (4 paires).  Chacun des fils est formé d’un seul brin ou « toron » coulé en une seule pièce et ne doit servir qu’à l’installation dans les murs.  Les cordons de raccordement (« patch cable ») ne sont pas fabriqués de la même façon.  Le fil est quand même composé de 8 brins (toujours 4 paires) mais chacun des 8 fils est formé de plusieurs « torons » plus petits.  Ce fil ne doit servir qu’à la fabrication des cordons de raccordement. Vous remarquerez également que les cordons de raccordement sont  de ce fait plus souples.  La couleur du câble ne fait pas foi de son type. Quand vous aurez réalisé le coût des câbles de raccordement , des plaques murales et des panneaux de raccordement, vous vous demanderez pourquoi vous avez hésité.

Si vous désirez faire vérifier une installation déjà existante ou procéder à une nouvelle installation, n’hésitez pas à nous contacter.  Vous pouvez également demander une vérification ou une nouvelle installation par un installateur certifié.  Possibilité d’estimé sans frais.  Le coût sera à peine plus élevé et vous aurez une installation garantie effectuée par un installateur certifié d’expérience.  Il faut savoir que les exigences pour être un installateur certifié sont nombreuses:

Être installateur certifié: l’investissement est très coûteux:  assurances supplémentaires, achats des équipements d’installation et de test ainsi que leur entretien, formation des employés, inventaire de produits.  Il y a des normes strictes à respecter.  Le code de procédures d’installation contient près de 300 pages. Il faut préférablement détenir une licence de la RBQ (Régie du bâtiment du Québec).  L’installateur certifié remet le résultat des tests de chacun des postes installés (sur papier, disquettes ou  CD).

La chose la plus importante dans l’industrie est le temps des employés, bref le temps de production.  Toute perte de temps occasionne une perte de profit.  Alors, pourquoi risquer l’avenir de votre entreprise en installant le câblage réseau « comme un château de cartes » ?  Hewlett Packard affirme que 60% des pannes réseau sont causées par du câblage inadéquat ou mal fait.

 

Posted on: 27 février 2015, by : glavoie@misys.ca